Le pénis discret

Objectif: Décrire l’étiologie et la prise en charge du groupe d’anomalies appelé pénis discret.

Conception : Analyse de 19 cas observés sur une période de 2 ans par examen des cartes.

Cadre: Hôpital pour enfants dans une grande région métropolitaine.

Patients: Dix-neuf garçons ont consulté deux urologues pédiatriques sur une période de 2 ans avec des pénis qui semblaient anormalement petits, mais à la palpation et à la mesure, on a constaté qu’ils avaient un arbre normal avec une longueur étirée normale. Les diagnostics inclus étaient le pénis enterré, le pénis palmé et le pénis piégé. L’âge des patients variait de 1 semaine à 13 ans.

Résultats: Il y avait huit patients (42%) avec un pénis piégé, et tous étaient des complications de la circoncision (âge de 1 semaine à 7 mois). Sur neuf (47%) patients ayant un pénis enterré, deux avaient été circoncis avant le diagnostic. Un patient (5%) avait un pénis palmé et un (5%) avait un pénis enterré et un pénis palmé combinés.

Intervention: Six pénis piégés ont été réparés chirurgicalement et deux résolus spontanément. Cinq patients avec un pénis enterré ont subi une réparation chirurgicale, et deux sont suivis pour une réparation probable à l’âge de 9 à 12 mois. Deux d’entre elles n’ont pas été réparées en raison de problèmes médicaux ou de préoccupations parentales. Le pénis palmé a été réparé chirurgicalement, tout comme le pénis enterré et palmé combiné. Les réparations ont toutes été réussies et n’ont eu aucune complication.

Conclusions: Le pénis discret englobe un groupe de conditions dans lesquelles le pénis semble petit mais la tige peut être de taille normale ou anormale. La circoncision est contre-indiquée chez ces patients jusqu’à ce qu’ils aient été évalués par un urologue. Une étude plus approfondie est nécessaire pour déterminer l’histoire naturelle de ces troubles et pour mieux définir quels patients bénéficieront d’une intervention chirurgicale et à quel âge.